jeudi 14 juillet 2011

jeudi 14 juillet 2011 - Le Musée National d'Histoire naturelle

Reportage - jeudi 14 juillet 2011 8:19

Concernant la résidence du Prince Kong, sur Wikipedia France il n y a rien et sur l'anglais, on peut voir quelques photos .

Aujourd'hui retour à l'essentiel: le Musée d'histoire naturelle. On va voir jusqu’où les Chinois sont Darwiniens.
Reportage - jeudi 14 juillet 2011 23:48
Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas. Aujourd'hui le Musée Nationale de l'Histoire Naturelle m'a étonné par contre la ballade a pied a été assez exténuante. Mais procédons dans l'ordre.
Ce Musée est aussi grand en m² que celui de Paris. La différence c'est que ce n'est pas un entrepôt où l'on garde toutes les planches de travail depuis Mathusalem mais un lieu où tout l'espace est utilisé avec tous les moyens d'animations et d'expositions possibles pour expliquer aux enfants à partir de 5 ans ce qu'est l'évolution chez les plantes et les animaux et comment fonctionne le corps humain. Il y a plein de films et de manipulations pour expliquer le rein, l'estomac etc... Il y a une dizaines de bocaux avec un bébé de 9 mois, 8 mois et 1 semaine puis des tableaux sur la manière dont les humains se reproduisent. Ce n'est que de la biologie. On n'y parle pas de sexualité, évidemment. Le musée est rempli d'enfants et de parents. Donc examen réussi.
Ah oui! Il y avait un film en trois D sur l'évolution et plein de dinosaures. Quand le Tyrex court, les sièges vibrent et quand il souffle, on reçoit un courant d'air dans la figure.
Ensuite j'ai voulu faire le tour du quartier. Uniquement des grandes voies et un voile de pollution sous une ciel blanc et chaud. Que se passera-t-il quand on aura multiplié les véhicules par quatre pour que tout le monde ait une auto sinon deux.
Ce que j'imagine c'est ceci. Ceux qui seront en dehors des sites de pollution s'en sortiront et les autres disparaîtront. J'ai dit à table que dans le passé Pékin était un grand village. On ne m'a rien dit sur les conséquences à court terme de la pollution mais que les gens dans ce type d'habitats se comporteraient comme au Japon où ils ne peuvent revenir du travail à la maison et soit ils dorment dans des caissons de 1m sur 1m  - soit ils passent la nuit dans un cybercafé pour économiser la chambre : ils meurent soit de pollution soit de manque de sommeil.
Donc journée mitigée. Mais on n'explore pas Pékin pour ne trouver que des bijoux.


Diplodocus
Pied du Tyrex

Dévonien, Silurien ... Nous sommes loin des Capétiens!

Les grandes époques paléontologiques
Ordovicien!

Les diplodocus!
Le révision continue.

Gentil dinosaure!


Le stégosaure.

La tectonique des plaques.
Les amniotes, ancêtres des vertébrés.

Les plantes également ont commencé à vivre dans les mers.
Poissons nous fument tous

Voila la sortie des eaux, sur 200 millions d'années

Pendant ce temps-là les plantes aussi évoluent

Mais qui est l'ancêtre de qui?

Cela se passe déjà dans la mer!

A lire! L'anglais est notre langue universelle.
Du dinosaure au mammifère.

Charles! Même les Chinois le respectent.

Après les animaux, les plantes.

Nous connaissons tous l'exposition des cranes de Napoléon! ici c'est Napoléon de 1 jour à 9 mois avec à chaque fois le fœtus correspondant.

L'utérus de maman.

Les 7 milliards d'appareils reproducteurs humains actuels
Toi et moi.

Les insectes!

Retour dans le ventre de maman.












Ethologie:
Il y a des traces d'homo erectus d'il y a 250 000 ans et d'autres de l'homo sapiens de -27 000 ans à Choukoutien. 

Elle se trouve dans une plaine de loess et de sable
« La grande plaine du Nord de la Chine est constituée d'alluvions, amenés depuis des millénaires par le fleuve Jaune, la rivière la plus riche en boue dans le monde, et dont les contreforts septentrionaux et méridionaux de la péninsule de Shandong atteignent la mer Jaune. ».
Ces ressources expliquent pourquoi la population a toujours été aussi importante dans tous le pays, pourquoi elle y était présente très tôt et pourquoi elle s'y est fixée.
L'homo erectus descend du premier hominien qui est apparu il y a 3 millions d'années et qui semble s'être répandu en Eurasie à partir de 1,8 millions d'années en Eurasie. Il apprend à tailler des pierres et à réaliser des actes manuels en groupe: il invente le travail. Celui de 27 000 ans est un homo sapiens qui a quitté l'Afrique il y a environ 200 000 ans. Il vit en société et les réalisations commencent à dépendre du nombre d'humains dans un groupe. Il va inventer le travail agricoles, la construction d'ensemble en pierre de plusieurs tonnes. Il faut considérer qu'il vit en groupe et que le groupe est un mini état où les fonctions commencent à se structurer avec une division du travail et du revenu. L'organisation de la société qui garantit à chaque humain une place doit être plus respectée que l'individu lui même. On assiste à l'émergence d'humains sacrés dont les résultats chez les 7 milliards d'humains est le respect de chacun et de sa fonction qu'il soit pauvre ou très riche. La société humaine tend à garantir à chacun un espace qui lui permet de vivre c'est à dire de trouver ses ressources de vie et ses ressources de reproduction. Le niveau de richesse définit son importance dans la société et plus précisément sa place dans la géographie éthologique.
Tout au long de ces 200 000 ans jusqu'à aujourd'hui cette démarche lui permet de voir venir de plus en plus d'humains. La société dispose d'une mémoire que se transmette les humains les plus vieux aux plus jeunes. C'est ainsi que ce que les générations précédentes découvrent et mettent en place des connaissances nouvelles qui deviennent une base de départ pour les générations suivantes. S'il n' y a pas de coupure totale, les connaissances et les résultats ne cessent de s'améliorer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire