mercredi 13 juillet 2011

mercredi 13 juillet 2011 - La Résidence du Prince Gong

Nombreux couloirs et nombreuses peintures sur bois.
La bibliothèque du Prince Gong.
Les amulettes où chacun écrit un vœu.
La divinité chargé de réaliser ce vœu?
Le palais et le jardin.
Une lucarne
Ce n'est pas un plain pied.
La bibliothèque.
Emotion 1.
Emotion 2.
Emotion 3.
Abyme?
Reportage - mercredi 13 juillet 2011 - matin
A Pékin la température évolue toujours entre 25° la nuit et 33° le jour. C'est une chose à laquelle il faut s'habituer et ne pas attendre de nuit fraiche avant le mois de septembre. C'est comme si nous vivions dans le Sud de la France. Pour ma part je me suis fait a cette idée. C'est la règne de la climatisation: des que l'on entre dans un immeuble, il fait 20 degrés. Il faut faire attention a la gorge.

Si l on accepte cela, on arrive a dormir et il n y a pas plus de fatigue qu’en France.

L 'idée de revenir a Pékin est pour l instant assez théorique. D'un côté, il y a des gens du cours qui viennent souvent en Chine et qui ont leurs repères en hôtel: cela paraît moins difficile à se loger et vivre ici une fois que l'on a pris connaissance de la région.

D'un autre côte, il faut une raison valable car la langue est un grand obstacle et très peu de gens connaissent l'anglais. Ne parlons  pas du français. Venir souvent dans un pays sans entrer en contact plus étroit avec les gens pose problème. Mais il est bon de savoir que c'est moins difficile que ce que l'on pense quand on n'y est pas encore venu.

Quand à apprendre la langue, il faudrait une raison très forte. Monique est très intéressé par ce "nouveau monde" et la culture chinoise la passionne. Ce n'est pas mon cas. Ce que je veux en apprendre grâce à la langue française me suffit. Or au bout de cinq ans elle se meut avec plus d aisance dans Pékin et les grandes villes mais il lui est impossible de lire un livre de manière soutenue.


Reportage - mercredi 13 juillet 2011 16:15
La bonne saison c'eut été septembre et octobre mais sans Monique. Et puis il faut également expérimenter le temps que vivent les gens.

Ces 33 degrés restent supportables depuis le début car il y a des arbres, de l'ombre et souvent un vent un peu frais. Et puis la chaleur ne gène pas sauf si je veux lutter contre. Il faut accepter de transpirer, d'être un peu humide car très vite le soleil sèche tout cela.

Se déplacer avec un ordinateur portable, c'est difficile à envisager. Le café n'existe pas en Chine. Il y a des quantités de restaurants et de gargotes dès qu'il y a un attroupement ou un groupe de gens. Tout le monde se ballade avec un récipient en plastique de 50 cl avec de l'eau et des feuilles de thé au fond et il y a une grille pour empêcher les feuilles de passer. Ils en prennent une gorgée à la fois. Ça désaltère et ça doit réveiller un peu de la torpeur que pourrait provoquer la chaleur. On n'est pas au Mexique. Les gens remuent sans cesse et il y a très peu de gens obèses. Dans les bus, dans les métros, on est comprimé et tassé. Tout est très physique. La seule possibilité c'est de se mettre à l'ombre et de lire ou d'écrire.


La résidence du Prince Gong était intéressante. Construite au XVIII°s elle est de plain pied et rappelle l'horreur qu'avait les chinois pour les immeubles à étages. Les Jésuites qui se vantaient auprès de l'empereur à cette époque qu'a Paris il y en avait beaucoup l'avait mis en colère: et si cela s'écroule et s'il y a un tremblement de terre. A cette époque, Pékin était la plus grande ville du monde et il faut s'imaginer un village de 1 million d'habitants. Ce devait être fantastique et on devait bien s'y sentir. C'est peut être pour cette raison qu'ils ont toujours eu une démographie plus soutenue que la notre ... en ces temps là... Puis c'est devenu une habitude.
A lire.
Le couloir où figurent les émotions.
Le plan, un de plus.
Une pièce.



Une pièce.


Encore un plan.
Les personnalités.




Fleurs
Oiseau


Lucarne
Jardin de Bambous

Tableau



Colonnade
C'est là que l'on achète les amulettes


Perspective
Perspective
Perspective
Perspective
Voici le jardin de Bambous
Dernière perspective?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire