vendredi 22 juillet 2011

2° semaine - résumé

2° semaine
 
Pékin - 21h30 et vous êtes encore en milieu de journée (15h30). Je ne vais pas vous souhaitez une bonne nuit!

Voilà! Hop et une semaine s'est de nouveau écoulée. Très riche celle-là. Passons-la en détail.

Dimanche 17
Les billets du TGV aller et retour sont arrivés à temps. Donc nous quittons l'hôtel à 7h15. Bus 52 jusqu'à la station de métro Xidan et là direction Gare du Sud. Moderne, aussi grande et très semblable à l'Aéroport T2E de Roissy, celui qui était sur le point de s'effondrer. Une quantité de sièges innombrables et pleins de services alors qu'à Paris Nord, il faut attendre debout et en plein vent. 10h environ, on part et 12h on est arrivé à Taï'An. Vitesse de croisière: 310 km, affichage permanent. Les compartiments un peu plus spartiates que notre TGV avec 3 sièges d'un côté et et deux de l'autre. Cinq écrans au dessus de la tête avec films et publicité d'excellente qualité visuelle.

 





































A Taï'An, la gare vient d'être construite. Quatre quais. Pékin Shanghai - 1070 km -  ouvert depuis fin 2010. En 2012, ouverture de Pékin Canton  - 1365 km -. On en sort. Les taxis se sont mis sur les quatre voies routières. Les clients montent au plus près. Personne ne bouge. Concerts d'avertisseurs. On nous a dit qu'il fallait prendre le bus 18 pour la ville, en contrebas. Là on retourne au Moyen Age. Une veille haridelle, une caisse disjointe, démarre en teuf teufant. 1 yuan par personne. Un petit bout d'autoroute puis soudain le moyen âge. Quelques km, le XIX° siècle, encore un peu et c'est le XXI° siècle.... chinois, un mélange des trois potages précédents.

Aller à la gare principale pour trouver un hôtel. 14 euros par personne. Ça vaudrait 70 en France. Il y a même Internet mais peu de mémoire et peu de bande passante. Tout juste assez pour avoir la mire. Et les visites commencent. Une dame de 50 ans nous monte dans son vélo pousse et pour 1 euro nous y conduit. Vous verrez les photos. 



 













































Ajouter une légende






























Lundi 18
Objectif irréaliste: montez les 1500 m du Mont Tajshan pour aller saluer l'Empereur de Jade qui reçoit les Empereurs de Pékin depuis 1000 ans au moins. Ces 1500 m se divisent en 6600 marches dont 4 km en pente normale avec des plats pour le repos et 3 km comme un escalier de la Tour Eiffel. Il y a alors un joker: le téléphérique. Partis à 8h30 du bas, nous atteignons la première étape à 12h. Restaurant et décision: va pour le téléphérique. Et c'est ainsi que nous sommes à 13h au sommet et reposés. La science a parfois besoin de quelques petits compromis.  Il y a des hôtels, un peu. Pour 17 euros par personne nous trouvons notre compte. Visite du royaume de l'empereur de Jade d'autant plus que le rite veut que nous saluions le lever du soleil, à 5h demain.

 

















































































Mardi 19
Lever à 3h45 car les places devraient être chères. Hélas. Il pleut légèrement et les sommets baignent dans une brume blanche comme sur ces peintures traditionnelles dont les revues "la Chine" et "la Chine en Construction" ont abreuvés leurs lecteurs de 1968 à 1976 date de la mort de Mao Tsé-Tung. Tant pis. 















Nous avons notre retour payé par le téléphérique et puis, comme il pleut, nous prenons le bus jusqu'en bas. Ce ne sont pas les bigotes portugaises qui vont de leur village à Fatima sur les genoux qui nous approuverons! Bien nous a pris. Arrivés droit à la gare routière, un bus part pour Qufu ( lire en pinyin: Tchufou) à ce moment là. Avec nous. Et a midi nous voici chez Maître Kong ( lire: Kon) alias Confucius - 551 / 471 av JC - pour les jésuites.

 





Il est né et il est mort dans cette ville. Il a un grand temple sans cesse augmenté par les empereurs successifs. Et ses descendants sont tous enterrés ici. Il y a 76 générations car la 77° a fui à Taïwan. Ils ont été couvert d'honneurs. Le reportage photo est prêt.

 



























Mercredi 20 Suite de la visite des sites et de la ville.


 






Jeudi 21
Retour à Taîan, visite du temple des 1000 Vertus. Péripéties avec taxi, combi et les transports locaux qui font qu'avec des bouts de ficelles on se déplace aussi vite qu'à Maubeuge, Capelle ou Paris.

Vendredi 22
Adieu Taï'An, vive le TGV, retour à Pékin. Nous voulions faire un dernier bout de chemin sous bois. Il figure dans Lonely Planet 2007. Mais aujourd'hui c'est une magnifique route à 4 voies. Les maisons qui se trouvaient sur le passage ont disparu, celles qui étaient trop proches ont été alignées: un tas de briques en signent la preuve. Si le temple que nous avons fini par trouver avait été sur le passage, il aurait été déplacé. Foin des dépenses. Vive la ligne droite.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire